2. févr., 2014

Concurence avec les banques

Question :

Les banques commerciales ne seraient-elles pas mises sur la touche avec la création d'une monnaie locale ? Ne perdraient-elles pas des clients ?

Réponse :

La monnaie complémentaire est un "overdrive", une couche surajoutée. Elle est destinée à compléter les lacunes de l'argent suisse, trop rare, non pas à le remplacer. Les comptes en argent suisse continueraient donc à être administrés exactement comme par le passé. De plus, les banques sont prévues pour une collaboration étroite dans le système de crédit. L'État n'étant pas un banque, il sous-traitera la gestion des comptes et  des crédits en monnaie complémentaire aux banques (en particulier la BCVs), et les rétribuera pour cela. Concernant le manque à gagner en matière de crédit, vu que le système du double frein existe, il ne sera de toutes façons pas demandé aux banques des suppléments de crédits en faveur de l'État. La dynamisation des échanges va finalement profiter à tous les secteurs, banques comprises.