Mise en place du système

Les infrastructures du système peuvent être mises en place par autofinancement de l'État.

Il s'agit au préalable d'instaurer durant une période de deux ans le système de financement complémentaire de l'État par les OPTZ (obligations perpétuelles à taux zéro).

Cette période de mise en place permet de dégager une ligne de budget de 500 millions pas année, donc un milliard au total, qui peut ensuite, être résorbée par le système d'échange régional (ou non). Les deux systèmes peuvent très bien travailler en parallèle.

Le site qui décrit la mise en place du système est : http://valais-budgetaire.123website.ch

On trouve ci-dessous le document "Nouvelles ressource budgétaires pour les collectivités publiques" qui décrit cette première étape de mise en place.

Nouvelles ressources budgétaires pour les collectivités publiques

Document de description de la première étape (72 pages en format A5), qui permet de financer la mise en place du système de monnaie locale officielle du Batz.

Dynamiser l'économie par un système d'échange régional

Notre proposition amène un souffle novateur sur l'ensemble de l'économie valaisanne.

Elle débouche sur une initiative cantonale soumise au vote populaire.

Axes principaux:

  1. Émission en partenariat entre l'État du Valais et la Banque Cantonale du Valais d'une monnaie complémentaire cantonale, 100% couverte par des obligations perpétuelles à taux nul ;
  2. Injection de cette monnaie par les dépenses publiques, des ventes de masse salalariale aux entreprises à conditions préférentielles et des versements de base chez les particuliers ;
  3. Renflouement de l'état par bénéfices sur la monnaie (rente de création monétaire) : regain de capacité, développement, soutien à l'économie, amortissements des dettes ;
  4. Subsidiarité des communes ;
  5. Défiscalisation progressive des revenus en monnaie complémentaire ;
  6. Acceptation modulable (incitative ou désincitative) de la monnaie complémentaire comme moyen de paiement des recettes de l'État ;
  7. Création d'un système d'échange régional ad hoc (monnaie girale et numéraires physiques) ;
  8. Dotation d'un caractère social au système d'échange régional : participation de toute la population et de tous les acteurs économiques : entreprises, commerces, banques, état, tourisme, agriculture etc. ;

 Voir l'article : Les monnaies locales ont le vent en poupe...


 

État du projet

  • Concept général au point
  • Projet de loi rédigé
  • Concept de détail en progrès
  • Création de groupes de travail sectoriels
  • Information grand public et aux acteurs spécialisés sur le concept d'économie libre et sur le concept d'application que représente ce projet